Chapitre IV

 

 

Les trois étapes de la venue du seigneur

 

 

     Le sort des rachetés

 

 

La complexité des prophéties bibliques sur les venues du Christ est due au fait que les différents récits sont entremêlés. Cela est peut-être dû au caractère narratif de tout récit historique, avec les difficultés qui peuvent en résulter. Les événements sont souvent rapportés dans une grande incohérence. Mais lorsque l’on examine les prophéties de l’Ancien Testament, des Évangiles et du Livre de l’Apocalypse, il se dégage essentiellement trois traits distinctifs. Il s’agit de la première venue du Christ, sous la forme d’un bébé, marquée par sa mission et son sacrifice expiatoire à la croix. Il y aura ensuite la deuxième venue, au cours de laquelle Christ enlèvera l’Église. La troisième venue consistera pour lui à descendre sur terre pour le règne millénaire. Pour tout décanter, il sera question d’affecter à chacune des venues du Christ les événements y relatifs.

 

La seconde venue ou « Arpazo »

 

 

L’enlèvement de l’épouse

 

 

La première venue du Christ-Jésus fut sa naissance, son ministère, sa mort, sa résurrection et son ascension (Voir Luc chapitre 1 et 2/Luc, du chapitre 4 jusqu’au 24 ; Jean 18 et Jean 20).

Sa seconde venue sera celle que nous attendons. À cette seconde venue, Jésus-Christ ne posera pas les pieds sur terre. Il apparaitra dans les nuées, et les morts en Christ ressusciteront les premiers. Ce sera la première résurrection. Les vivants qui sont en Christ seront alors transformés, et ensemble avec les morts ressuscités, ils s’élèveront dans les nuées à sa rencontre. Ce groupe s’appelle « L’Épouse de l’Agneau ». Ce groupe sera toujours avec Jésus-Christ partout où il ira. Le sort de ce groupe sera scellé pour l’éternité, car les âmes qui composent ce groupe seront sauvées éternellement, et ne connaîtront ni le jugement ni la mort. Ce groupe sera en sécurité au ciel pendant la grande tribulation de sept ans qui s’abattra sur les habitants de la terre. Après la tribulation, ce groupe redescendra avec Christ sur terre pour le règne millénaire. À la fin du règne millénaire, et après le jugement dernier, tous les rachetés de tous les temps seront réunis tous ensemble, alors, commencera véritablement la célébration des noces de l’agneau. Elle durera toute l’éternité et il y aura une joie sans fin.

 

 

Il est d’une grande importance de souligner que lors de cette venue du Christ, personne ne mourra de la main du Seigneur. Mais malheur aux passagers à bord d’avions dont les pilotes seront enlevés. Le mot grec dont la traduction a donné l’expression « enlèvement de l’Église » est « Arpazo », ce qui signifie « prendre et emporter dans les airs ».

 

Cette seconde venue se fera aussi vite que l’éclair (Matthieu : 24 :27). Elle surviendra subitement comme un voleur dans la nuit. Avant que les gens ne se rendent compte que quelque chose est en cours, en un clin d’œil, l’Église sera enlevée et les portes du ciel se refermeront instantanément. C’est ce groupe de rachetés (l’épouse) qui redescendra avec Jésus sur terre, lors de sa troisième venue, pour y établir le règne millénaire du Christ.

 

Les autres morts resteront dans leur tombe, car ils ne seront pas sauvés. Ils ressusciteront à la fin du monde, au jour du jugement dernier, pour être jugés. Ce sera alors la seconde résurrection.

 

 

                                La tribulation sur terre et la conversion de la multitude La tribulation

 

Après cet enlèvement, il y aura alors une grande tribulation sur terre. Des gens se lamenteront pour n’avoir pas pu participer à l’enlèvement. Les chrétiens se lamenteront d’avoir négligé leur foi et d’avoir été, par conséquent, abandonnés sur terre. D’autres pleureront pour leurs chers disparus. Les autres religions comprendront enfin qu’elles avaient tort, qu’elles ont été trompées, et que le christianisme biblique est la vraie religion. Les Juifs qui ne reconnaissaient pas Jésus de Nazareth verront leurs yeux s’ouvrir, et ils comprendront qu’ils ont rejeté leur Messie. Tous ces gens se convertiront massivement au christianisme biblique.

 

Satan et ses démons comprendront aussi que l’heure du jugement a enfin sonné, et que bientôt, dans sept ans, ils seront précipités dans l’abime pour mille ans. Alors, ils useront de la brutalité et de la violence la plus inouïe, dans l’optique d’empêcher les gens de se convertir et d’être sauvés. Personne ne pourra prononcer le nom de Jésus-Christ ni même lire La Bible ou entrer dans une église. Ce sera une bien douloureuse tribulation. Ceux qui oseront se convertir malgré les censures seront massacrés par les satanistes en furie. Alors, leurs corps retourneront dans la poussière et leurs esprits iront dans le séjour des morts. Ils y resteront jusqu’au jugement dernier d’où ils ressusciteront, pour que Dieu statue sur leur sort. Les fins calculateurs des temps de la fin, qui attendaient l’enlèvement avant de se convertir, verront que leurs mathématiques étaient fausses. Ils ne seront plus maîtres de leur destin et périront.

 

Cette tribulation de sept ans sera insupportable dans sa deuxième moitié. Elle prendra fin lorsque Christ redescendra sur terre pour son règne millénaire. Ce sera une petite tribulation, comparée à celle qui surviendra après le règne millénaire, lorsque Satan sera relâché de sa prison.

 

Une erreur de jugement

 

 

Après l’enlèvement, certains chrétiens accepteront de mourir pour leur foi au nom de Jésus-Christ. Des prédicateurs disent que ces gens-là rejoindront directement Jésus au ciel. Mais cela n’est écrit nulle part dans La Bible. Ce sera le contraire. Il y a deux passages bibliques dans lesquels Le Christ définit leur sort. Dans la parabole des dix vierges, Le Christ annonce que lorsque l’époux viendra, les vierges qui sont prêtes entreront dans la salle du banquet, avec leur lampe allumée et que la porte se refermera. Les autres vierges qui viendront par la suite trouveront la porte fermée et quelle que soit leur qualité d’âme, Jésus (l’époux) leur dira : « Je vous déclare, c’est la vérité, je ne vous connais pas » (Matthieu 25 :12/ Luc 12 :47).

 

Quelqu’un lui dit : Maitre, n’y a-t-il que peu de gens qui seront sauvés ? Jésus leur répondit : efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car, je vous l’affirme, beaucoup essayeront d’entrer et ne le pourront pas. Quand le maitre de la maison se sera levé et aura fermé la porte à clef, vous vous trouverez dehors, vous vous mettrez

 

à frapper à la porte et à dire : « Maitre ouvre-nous ». Il vous répondra : « je ne sais pas d’où vous êtes ! (Luc 13 :23-24). »

 

C’est là que vous pleurerez et grincerez des dents, quand vous verrez Abraham, Isaac, Jacob et tous les prophètes dans le Royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors (Luc13 :28).

 

 

 

La troisième venue

 

La guerre d’investiture

 

Le Roi prend possession de son royaume

 

 

Après les sept ans, Jésus-Christ reviendra sur terre, accompagné de son Église. Ce sera sa troisième venue, et cette fois, il posera les pieds sur la terre. Cette venue sera aussi une surprise, et tout œil le verra lorsqu’il apparaîtra dans les nuées. Alors, Jésus-Christ vient comme roi, car il doit régner pendant mille ans sur terre. Mais Satan, ses démons, les rois de la terre, les hommes riches et leurs acolytes (les méchants et les pécheurs irréductibles), se ligueront en opposition contre lui. Aujourd’hui, on peut les entendre déjà dire que si Jésus revenait, ils le tueraient une seconde fois. Il est évident que Satan et ses alliés ne veulent pas de sa royauté, ceci depuis toujours. (Découvrez cette vérité en lisant les Psaumes 2 et Psaumes 110 ; Actes 4 :25). Ils veulent demeurer maîtres sur terre, et régner eux aussi sur toutes les vies. En descendant sur terre, Jésus-Christ et son Église les vaincront, et ce sera la mort de ces méchants. Leurs esprits iront dans le séjour des morts, d’où ils attendront le jour du jugement dernier. Mais la terre sera remplie de leurs cadavres, et autour, les vautours s’assembleront pour les manger : Puis je vis un ange debout dans le soleil. Il cria d’une voix forte à tous les oiseaux qui volaient très haut dans les airs : « Venez, rassemblez-vous pour le grand repas de Dieu ! Venez manger la chair des rois, des généraux et des soldats, la chair des chevaux et de leurs cavaliers, la chair de tous les hommes, esclaves et libres, grands et petits » (Apocalypse 19 :17-18). « Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours » (Matthieu 24 :28). Satan et ses démons seront ensuite jetés dans l’abîme pour mille ans.

 

De manière explicite, voici le passage biblique qui traduit au mieux cette troisième venue :

 

« Ce qui s’est passé du temps de Noé se passera de la même façon quand viendra le Fils de l’homme (Matthieu 24 :37). Ils ne se rendirent compte de rien jusqu’au moment où la grande inondation vint et les emporta tous. Ainsi en sera-t-il quand viendra le fils de l’homme. Alors, deux hommes seront dans un champ : l’un sera emmené et l’autre laissé. Deux femmes moudront du grain au moulin : l’une sera emmenée et l’autre laissée » (Matthieu 24 :39-41).

 

Comme vous pouvez le constater, l’expression « jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporter tous » signifie que le déluge les tua tous. Ici, le mot emporter (prendre) veut dire tuer. De même, l’expression « l’un sera emmené et l’autre laissé » signifie que « l’un sera tué et l’autre sera laissé vivant ». Laissé vivant pour faire quoi ? Eh bien, pour rentrer dans le règne millénaire du Christ. Ici, ceux qui seront tués seront les opposants au règne du Christ. Le mot Arpazo qui signifie

 

« l’enlèvement » (phénomène spécifique de la seconde venue du Christ), n’a pas été employé dans ce passage. Ces trois versets de Matthieu 24 :39-41 se réfèrent explicitement à la troisième venue du Christ.


Le règne millénaire

 

 

Après cette tribulation d’investiture, commencera véritablement le règne millénaire du Christ. Le Prince de la paix avec son Église seront les maîtres incontestés de la terre. Satan, ses démons, le mal et les maladies disparaitront, faisant place à la paix et au bonheur. Pendant ces mille ans, Christ et son épouse enseigneront les voix de Dieu aux habitants de la terre. La terre sera remplie de la connaissance du Seigneur comme le fond des mers est rempli d’eau. Pendant cette période, les femmes mettront au monde des enfants, et la terre grouillera d’une immense population. Mais en dehors de l’épouse du Christ, tous ces êtres humains qui fourmillent sur la face de la terre ne sont pas sauvés. Je les surnomme «  Les rescapés à risque du règne millénaire ». Ils courent un grand risque, car ils doivent passer par un test : à la fin du règne millénaire, Satan sera relâché de sa prison, pour un petit laps de temps et, contre toute attente, une multitude le suivra à nouveau. En dehors de l’épouse, vous comprenez que le règne millénaire des autres sera, par moments, terni par la peur, car de toute évidence, ils seront tentés de nouveau par Satan. Vont-ils pouvoir résister au Diable ? Eux-mêmes l’ignorent. L’on peut dire que le meilleur instant pour être sauvé est celui de la seconde venue du Christ. Vous devez donc vous acharner à compter parmi le groupe qui représente l’épouse.

 

Les rescapés à risque du règne millénaire

 

 

Après le règne millénaire, Satan sera alors relâché de sa prison pour un peu de temps (Apocalypse 20 :3). Nous ignorons la durée de ce laps de temps. C’est Dieu qui déterminera sa durée. La Bible révèle que Satan et ses démons réussiront à corrompre un nombre infini de personnes qui rejetteront le Christ. Elles se rallieront aux démons pour combattre Dieu (Apocalypse 20 :7-10). Ce combat se déroulera principalement dans la ville sainte de Jérusalem. Mais le camp diabolique n’aura pas la victoire. Et nous ignorons par quels moyens Satan parviendra à corrompre ces gens après tant d’années de bonheur. Vous souvenez-vous de ce qui arriva aux Hébreux après la traversée de la mer Rouge ? Ils tombèrent tous dans le désert par la manigance des démons. Personne n’aurait cru que les Hébreux abandonneraient Dieu. Ils ont été nourris de cailles et de la manne dans le désert, tandis que Dieu les accompagnait jour et nuit. Ils étaient protégés et avaient vu les grandes œuvres de Dieu. Ils abandonnèrent tout de même le Créateur pour servir les idoles. L’histoire se répétera, car pendant les mille années d’emprisonnement, Satan et ses démons prépareront leur dernière guerre et elle sera terrible pour « les rescapés à risque du règne millénaire ». Les personnes qui, après le règne millénaire, suivront le diable, auront donc échoué à leur test. Elles ne pourront pas être sauvées, et connaîtront la colère de Dieu. Elles seront détruites pendant cette guerre. C’est cela la grande tribulation. Le reste de l’humanité qui n’aura pas été détruit, après cette guerre, sera sauvé et s’associera à l’épouse du Christ pour vivre éternellement. Mais la gloire de ces gens sera néanmoins différente de celle de l’épouse. En effet, pendant les deux tribulations, beaucoup de personnes de tout horizon donneront leurs vies au Seigneur et seront sauvées. Ces âmes s’associeront à l’épouse : « Après cela je regardai, et voici une grande foule que nul ne pouvait compter, de toute nation, de toutes tribus, de tous peuples et de toutes langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, et des palmes à la main. […]. Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau » (Apocalypse 7 :9-14).

 

Après Armageddon, le paradis et l’éternité

 

 

 

Après Armageddon, Satan, ses prophètes et ses démons seront tous jetés dans le feu et brûleront dans les flammes aux siècles des siècles. Tous les autres morts, depuis Abel jusqu’à la guerre d’Armageddon, seront alors ramenés à la vie. Ce sera la seconde résurrection qui sera suivie du grand jugement. Après ce jugement, tous ceux qui n’auront pas leur nom inscrit dans le Livre de Vie, rejoindront Satan dans le feu où ils seront tourmentés. C’est en cela que réside la seconde mort (Apocalypse 20 :11-15). Alors, les oints de Dieu hériteront éternellement la terre. Après avoir vaincu toute autorité, tout pouvoir, toute puissance, le mal et la mort, Jésus-Christ le roi, remettra le Royaume à son père (1Corinthiens15 :24-26). C’est alors que les nouveaux cieux et la nouvelle terre apparaîtront. Apres quoi, la Nouvelle Jérusalem descendra de la part de Dieu sur terre (Apocalypse 21). Cette terre deviendra le paradis. Plus tard, Dieu descendra sur terre et habitera au milieu des hommes. À ce moment, d’autres livres seront ouverts.

 

L’Apôtre Jean a vu la planète terre s’enrouler comme on enroule un parchemin. Ensuite, il a vu apparaitre un nouveau ciel et une nouvelle terre. Ces descriptions ne sont pas les fantasmes d’un fanatique car sur le sujet, plusieurs indices concordent : Un homme qui a vécu à la genèse de l’histoire de notre race, avait aussi confirmé cette alternative et avait même indiqué l’endroit où la terre sera repliée (Le Livre d’Enoch chapitre 18 versets 10). Celui qui a créé les pléiades, Jésus de Nazareth, avait aussi confirmé une telle éventualité lorsqu’il disait : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point » (Matthieu 24 :35). De même, la science explique que le système solaire dans lequel nous vivons est appelé à disparaitre car le jour vient où notre soleil s’éteindra. Ceci s’inscrit dans la logique de la vie stellaire, car les étoiles naissent et se désintègrent… Ce que Jean a vu et révélé n’est donc pas un mystère, encore moins une hallucination délirante, mais plutôt, une probabilité scientifique et mathématique.

 

Avec votre permission, je voudrais faire une spéculation allant dans ce sens : En observant le globe terrestre, je constate qu’en réalité, la terre n’est pas ronde. Les photos de la NASA (77) démontrent que la partie liquide de notre planète (mer et océans) occupent 71 % du planisphère tandis que la terre ferme n’en occupe que 29 %. Asséchez les océans et voyez à quoi ressemble véritablement notre terre ! Et partant de là, vous percevrez la possibilité de plier cette terre. Il s’agit d’une réflexion objective car la mer et les océans peuvent se retirer du jour au lendemain. Oui, la folie des hommes pourrait déclencher simultanément nos arsenaux nucléaires, et provoquer l’évaporation ou l’assèchement de nos océans. De même, les fléaux de la tribulation décrites dans Apocalypse, et qui s’abattront sur terre après l’enlèvement, pourraient produire un effet similaire.

 

 

                      

 

 

Lorsque la terre se pliera, alors, les nouveaux cieux et la nouvelle terre apparaîtront. L’apôtre Jean a vu une terre où il n’y avait pas d’océan et un ciel sans soleil, seulement éclairés par la gloire de Dieu. C’est sur cette nouvelle terre que la Nouvelle Jérusalem (l’objet de nos rêves), descendra de la part de Dieu (Apocalypse 21).

 

 

Implication pour nos vies

 

 

Jamais, on n’a entendu Jésus-Christ proférer des impostures. À coup sûr, ainsi qu’il a annoncé, cette terre sera pliée un jour. Lorsque la terre sera pliée, qu’adviendra-t-il à nos investissements ? Nos voitures, villas, gratte-ciels et autres, seront un gros tas d’immondices ! Par voie de conséquence, le seul investissement bénéfique est celui que nous ferons sur la Nouvelle Jérusalem, car elle seule est appelée à demeurer éternellement. Il s’agit, entre autres, d’œuvrer pour le Seigneur et de secourir son prochain. Considérez donc, avec une attention particulière, ce sage conseil de l’homme qui savait tout : « Vendez vos biens et donnez aux pauvres l’argent ainsi obtenu. Munissez-vous de bourses qui ne s’usent pas, amassez-vous des richesses dans les cieux, où elles ne disparaîtront jamais : les voleurs ne peuvent les y atteindre ni les vers les détruire » (Luc 12 :33). C’est le seul moyen de transférer au ciel nos richesses, car à la mort, nous n’emporterons rien.

 

 

       Peut-on perdre son salut qui est un don gratuit de Dieu ?

 

 

 

Aux USA tout comme en Europe, j’ai entendu des pasteurs et des prédicateurs enseigner que « pour être sauvé, il suffit d’ouvrir sa bouche, et de donner sa vie à Jésus-Christ. Si vous faites cela votre nom est écrit dans le Livre de Vie, vous êtes sauvés et jamais vous ne pouvez perdre votre salut ». Il n’y a rien d’aussi faux et dangereux que de tels enseignements. Je voudrais vous inviter à considérer quelques ignobles témoignages. Un serviteur de Dieu aurait braqué une banque, et aurait emporté de l’argent. Mais par sa stature particulière, quelqu’un a pu le reconnaitre. Ainsi, la police s’est-elle rendue au domicile de l’auteur du hold-up, pour procéder à son arrestation. L’on put alors récupérer l’argent volé. Un autre a été surpris par sa femme en flagrant délit d’inceste avec leur fille qui était devenue majeure. L’artisan de cet acte incestueux prit la fuite, et se réfugia dans un pays voisin où il demeura jusqu’à sa mort. Un autre abandonna la chaire et se mit au charlatanisme, à la proclamation de bonnes aventures, etc. Il est évident qu’il n’y a pas de péché qui ne puisse être effacé par le sang précieux du Christ. Mais, à l’exemple des cas que je viens d’évoquer, si Christ apparaissait dans les nuées pour enlever son Église, et qu’il trouvait ces gens en train de commettre ces forfaits, pensez-vous qu’ils monteraient aux cieux parce qu’ils sont pasteurs, prédicateurs ou évangélistes ? Pour être sauvé, vous devez rechercher la nouvelle naissance. Dès que vous l’aurez obtenue, l’autre engagement d’importance capitale sera de la conserver jalousement jusqu’à la fin de votre vie, sinon vous perdrez votre salut. Doutez-vous de cette logique ? Voyons ensemble ce que dit l’archange Gabriel au prophète Daniel : « Quant à toi Daniel, tiens bon jusqu’au bout et tu auras droit au repos. Après, tu te lèveras pour recevoir ta récompense à la fin du monde. » Ici, l’ange précise qu’il y a lieu de tenir bon jusqu’à la mort pour avoir droit au repos. Apocalypse 3 :16 dit que les chrétiens tièdes seront vomis de la bouche de Dieu. L’apôtre Paul dit qu’il traite durement son corps afin de ne pas être rejeté après avoir prêché l’Évangile (1 Corinthiens 9 : 27). Tous les Hébreux qui avaient quitté l’Égypte étaient des enfants de Dieu sauvés de la main des Égyptiens. Toutefois, de tous les anciens, seulement deux entrèrent dans la terre promise. Tout le reste tomba pour cause de désobéissance. Samson était habité par le Saint-Esprit et avait la force de mille personnes. Mais on lui creva les yeux, et il mourut en captivité. Il avait donc échoué à sa mission. Oui, vous pouvez perdre votre salut si vous n’allez pas jusqu’au bout avec Christ.